Sous-variant d’Omicron BA.5, la souche BQ.1 se caractérise par certains symptômes plus marqués que lors des précédentes vagues.

Alors que la France se trouve en pleine 8e vague de Covid-19, la 9e est déjà là, sous la forme de l’augmentation exponentielle du sous-variant d’Omicron, BQ.1.

La semaine passée, BQ.1 était passé de 7% à 16% selon les données publiées par Santé Publique France et nul doute qu’il représentera plus d’un tiers des séquençages lors du point hebdomadaire diffusé en fin de journée ce jeudi.

29% plus transmissible qu’Omicron

Les nouveaux variants BQ.1 et BQ1.1 ont été détectés pour la première fois au Nigeria en juillet. Très transmissible, le variant s’est rapidement propagé à une vingtaine de pays d’Europe, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie. Selon les autorités sanitaires britanniques, BQ.1 serait 29% plus transmissible que la souche originelle d’Omicron.

Ces sous-variants présentent jusqu’à cinq mutations par rapport à Omicron dont la plupart affecteraient la protéine S celle-là même qui permet au Covid-19 de se lier aux cellules qu’il infecte.

A nouveau variant, nouveaux types de symptômes principaux. Ainsi, ces nouveaux variants pourraient provoquer des troubles du rythme cardiaque et des maux de tête sévères.

Il n’est pour l’instant pas bien déterminé si BQ.1 est plus dangereux que les autres sous-variants de BA.5 mais les symptômes suivants doivent vous mettre en alerte:
– malaise général
– symptômes pseudo-grippaux
– maux de tête sévères
– mal de gorge
– toux
– douleurs musculaires
– nez qui coule et éternuements
– épisodes diarrhéiques
– difficulté à respirer et altération du rythme cardiaque.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici