Premier constat, ils peuvent durer bien plus longtemps qu’avec les premières versions d’Omicron. 

Le variant BA.5 s’est imposé dans le monde entier. Dans le sillage de ce sous-variant d’Omicron qui a progressivement remplacé BA.2, la France fait face à la 7eme vague

Avec BA.5, la maladie possède des caractéristiques propres. Surtout, un nouveau symptôme est apparu : les suées nocturnes, comme le révélait l’Indépendant ce lundi

Jusqu’à 10 jours

Des symptômes également plus intenses comme le révélaient nos confrères du Parisien au mois de juin. Mais également prolongés par rapport aux anciennes versions d’Omicron.

« La probabilité de présenter anosmie (perte de l’odorat, NDLR) et agueusie (perte du goût), mais aussi nausées, vomissements et diarrhée était plus élevée pour les cas de BA.4/BA.5 par rapport à ceux de BA.1 », détaillait Santé Publique France dans son point épidémiologique du 15 juin. « Les cas de BA.4/BA.5 ont aussi déclaré une durée des signes cliniques plus longue ». « La durée médiane des signes était de 7 jours (3-10 jours), soit plus longue que pour les cas de BA.1 (qui était de 4 jours, soit entre 2 et 7 jours) ». « Le taux d’hospitalisation n’était pas significativement plus élevé pour BA.4 et BA.5 par rapport à BA.1, et la majorité des cas hospitalisés présentaient des facteurs de risque ».

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici