L’Agence européenne des médicaments a donné son accord pour l’utilisation du nouveau vaccin de Pfizer, qui vise les sous variants BA.4 et BA.5. 

La course à l’armement contre le Covid-19 franchit un nouveau cap. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son accord, ce lundi 12 septembre, pour l’utilisation d’un nouveau vaccin contre le virus SARS-CoV-2, produit par la firme Pfizer-BioNTech. Selon l’EMA, ils peuvent être administrés en rappel chez les personnes de plus de 12 ans ayant déjà reçu une primo-vaccination contre le Covid-19. 

Lutter contre BA.4 et BA.5

Seront-ils, comme espéré, des boucliers plus efficaces contre l’épidémie, alors qu’un risque de huitème vague se profile en France ? Ces produits, qui utilisent la même technologie de l’ARN messager que les vaccins déjà utilisés, ont été conçus pour être davantage adaptés aux souches du virus qui circulent actuellement, c’est-à-dire à les lignées dominantes d’Omicron, les sous-variants BA.4 et BA.5. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici