De nouveaux variants, la saison des gastro-entérites qui approche, le retour du froid et donc des interactions sociales à l’intérieur qui favorise la propagation des virus : une partie de la communauté scientifique prédit un hiver rugueux question santé. 

Et depuis peu, les prévisions ont pris une tournure un peu plus alarmiste. Alors que le variant XBB inquiète les scientifiques, un autre attire plus particulièrement l’attention. Son nom : BQ.1.1. Il est issu de la mutation de BA. 5, elle-même cousine du variant Omicron. 

A lire aussi : Covid : les mesures de prévention de moins en moins respectées, alerte Santé publique France

Symptômes similaires à ceux de la gastro

Les médecins surveillent de près ce variant dont les symptômes font craindre une confusion avec ceux de la gastro-entérite. La contagion par BQ.1.1 provoquerait en effet des diarrhées, vomissements, maux de ventre et autres troubles digestifs, alors que l’on entre dans la saison des gastros. 

Une donnée préoccupe davantage les experts : son fort « échappement immunitaire » c’est-à-dire sa capacité d’échapper aux anticorps produits par notre corps. Une caractéristique de BQ.1.1 qui fait dire à Édouard Tuallion, professeur de virologie au CHU de Montpellier, que ce nouveau variant a « toutes les cartes en main pour devenir le prochain variant majoritaire« . « Il pourrait représenter dans les semaines à venir la majorité des cas », prévient le professeur dans les colonnes de Midi Libre. 

BQ1.1 prend de l’ampleur, il pourrait remplacer BA5 d’ici qq semaines car il a une plus grde capacité à échapper à notre immunité. Quelle sera sa gravité ? On ne le sait pas mais soyons prudents, limitons la transmission du virus.
Vaccin, masque, aération, isolement si patraque.

— Rémi Salomon (@RemiSalomon) October 12, 2022

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici