Alors que les contaminations sont en forte hausse, le gouvernement se refuse toujours à rendre le masque obligatoire, notamment dans les transports. Ce mercredi, Elisabeth Borne en a expliqué les raisons.

Le Covid est de retour. La percée de nouveaux variants fait craindre une fin d’année compliquée alors que deux autres épidémies se sont déclarées. Bronchiolite, grippe et donc coronavirus… un cocktail explosif qui pourrait mettre en tension les services hospitaliers. 

Ces derniers jours, les autorités sanitaires ont appelé au retour des gestes barrières. Le Covars, nouveau Conseil scientifique, s’est notamment prononcé en faveur du retour du port du masque tout en regrettant que la population ne soit pas assez vaccinée. 

A lire aussi : Covid-19: BQ 1.1, sous-variant majoritaire en France, est plus résistant mais provoquerait moins de maladies selon une dernière étude scientifique

Appel à la responsabilité de chacun

Ce mercredi, Elisabeth Borne partage la même désolation et appelle les Français à se faire vacciner avant les fêtes« Il faut que chacun y aille. Si vous dites : ‘je vais voir ma grand-mère pendant les vacances’, vous avez accès au vaccin ». Mais alors que les contaminations continuent de grimper (100 000 nouveaux cas mardi), le gouvernement se refuse à rendre le masque obligatoire, notamment dans les transports. 

Au micro de RTL, la Première ministre a expliqué pourquoi. « Je pense qu’on peut compter sur la responsabilité des Français. On n’est pas obligé de faire des interdictions systématiquement. Je suis pour responsabiliser chacun. On a aujourd’hui les masques, les vaccins, les tests… Je pense que chacun peut se saisir de ces outils », a-t-elle conclu. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici