Constitué “de citoyens et de citoyennes”, le groupe des Masques blancs de Carcassonne a mené une action d’information et de sensibilisation, où il a dénoncé les mesures prises pour lutter contre le Covid-19. Pour le groupe, ces mesures “ne sont pas adaptées et ont largement détérioré les conditions de vie des habitants…”

Vêtus de blouses blanches et de masques blancs sur leur visage, ils étaient ainsi une vingtaine de manifestants à mettre en scène une marche forcée de la place Carnot au portail des Jacobins, avec des haltes régulières pour faire passer leur message.
Baptisée “L’école des larmes”, la performance proposée, ce samedi, concernait plus particulièrement les enfants et adolescents, afin de dénoncer “l’incohérence et la dangerosité des privations imposées aux jeunes”, alors la vaccination des 12 à 18 ans vient d’être lancée par le gouvernement : “Accepterons-nous d’inoculer aux plus jeunes des produits en cours d’expérimentation jusqu’en 2023 ?”

Selon le groupe des Masques blancs, il existe d’autres solutions pour lutter contre le Covid, “avec des traitements précoces qui ont été rejetés au motif qu’il n’y avait aucunes études sérieuses sur leur effet positif !” Désobéissance civile, liberté de penser : “Chacun de nous doit pouvoir choisir de façon libre et éclairée, sans pression ni condition.”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici