Huit quartiers de Zhengzhou, métropole chinoise de plus de dix millions d’habitants, vont lancer une campagne de dépistage massive du COVID-19 pendant cinq jours consécutifs à partir du 25 novembre, a rapporté ce mercredi la télévision d’Etat CCTV.

Les habitants de quartiers dits à « haut risque » sont priés de rester chez eux tandis que ceux d’autres secteurs moins touchés par l’épidémie ne peuvent sortir qu’en cas de nécessité, a indiqué CCTV.

A lire aussi : Covid : après les écoles, Pékin ferme parcs, musées et centres commerciaux

Il est interdit à toutes personnes arrivant dans la ville de Zhengzhou de se rendre dans des lieux publics tels des restaurants ou des centres commerciaux dans les cinq jours suivant leur arrivée, période durant laquelle ils doivent réaliser trois tests PCR, ont rapporté les médias locaux en citant un point presse.

A lire aussi : Covid en Chine : ouvriers tabassés, policiers attaqués … de violentes émeutes ont éclaté dans la plus grande usine d’iPhone du monde

Ces personnes sont autorisées à prendre les transports en commun après avoir passé un premier test COVID à leur arrivée, selon les médias locaux.

Zhengzhou a enregistré mercredi 996 cas de COVID-19 lors d’un test réalisé à 20 heures heure locale (12h00 GMT) sur les nouveaux arrivants, a indiqué CCTV.

Par ailleurs, Shenyang, située dans le nord-est de la Chine, a également renforcé ses règles contre l’épidémie, selon CCTV.

La ville va mener des tests PCR dans neuf quartiers du 24 au 28 novembre, limiter strictement les déplacements non essentiels et suspendre les services de restauration dans ces secteurs, a indiqué la chaîne de télévision.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici