« Il est trop tôt pour dire que la pandémie est terminée », a notamment déclaré Tedros Ghebreyesus, le patron de l’OMS qui s’exprimait vendredi.

La menace d’une nouvelle souche de coronavirus plus dangereuse, contre laquelle les vaccins existants seront impuissants, est bien réelle, selon le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’organisation a souligné que l’épidémie n’était pas terminée et que certains indicateurs restaient préoccupants dans certaines régions. En particulier, le nombre de décès signalés en Afrique et dans la région du Pacifique occidental est en augmentation. « Il est trop tôt pour dire que la pandémie est terminée », a ajouté Tedros Ghebreyesus tout en soulignant qu’il est très difficile de prédire comment le virus évoluera.

Le nombre de décès liés au Covid signalés en Afrique et dans la région du Pacifique occidental est en augmentation.

Le 3 juin, l’Organisation mondiale de la santé a confirmé un total de 528 816 317 cas de coronavirus depuis le début de la pandémie et 6 294 969 décès dans le monde. Au cours de la journée de vendredi, 486 278 nouveaux cas ont été détectés, 1 380 décès.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici