L’ancien ministre de la Santé fait autocritique dans un livre à paraître ce jeudi. 

Olivier Véran publie un livre ce jeudi. Intitulé « Par-delà les vagues » (éditions Robert Laffont), le porte-parole du Gouvernement revient sur la gestion de la crise du Covid alors qu’il était ministre de la Santé. « Le quotidien d’un homme qui dort 3 heures par nuit au point de frôler le burn-out », selon nos confrères de BFM TV qui ont pu se procurer un exemplaire. 

Raoult, « MacGyver déguisé en chaman »

Un livre dans lequel l’autocritique est de rigueur. Olivier Véran reconnaît en effet des erreurs « de manière assez claire ». Notamment sur les masques. « Nous nous sommes trompés ni plus ni moins. C’est un fait. L’OMS, les autorités sanitaires internationales et nationales, moi. De bonne foi, mais nous nous sommes trompés ». « Je porte la responsabilité de toutes les décisions prises, adaptées ou non, et je saisis ici l’occasion de vous présenter mes excuses pour cette incroyable erreur d’appréciation »« L’attestation qui disparaît au bout de quelques jours car inapplicable, l’interdiction de manger et boire dans les trains, décidée trop vite et sur laquelle nous devons revenir en 48 heures ». « Tout au long de cette période, nous avons commis des erreurs, c’est sûr »

Dans Le Parisien, il décrit Didier Raoult de « MacGyver déguisé en chaman ». « Je dois reconnaître que le bougre a fini par me faire douter moi-même (…) Au fond n’avons-nous pas fait preuve d’une faiblesse collective inconcevable en nous jetant corps et âme dans les bras de cette sirène du Vieux-Port ? »

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici