L’ancien Premier ministre Edouard Philippe a été placé sous le statut de témoin assisté.

Initialement convoqué le lundi 24 octobre, l’ancien Premier ministre Edouard Philippe a été entendu une semaine plus tôt, c’est-à-dire mardi dernier, par la Cour de justice de la République dans le cadre de l’enquête sur la gestion de la pandémie de Covid-19. Il a été entendu sur les infractions de mise en danger de la vie d’autrui et abstention volontaire de combattre un sinistre. 

A lire aussi : Covid : Edouard Philippe convoqué devant la justice pour sa gestion de l’épidémie, quels faits sont reprochés à l’ancien Premier ministre ?

A l’issue de son audition, il a été placé sous le statut de témoin assisté pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « abstention volontaire de combattre un sinistre », selon une information de FranceInfo.

Un statut nettement plus favorable. Le témoin assisté est une personne mise en cause dans une affaire pénale. C’est un statut intermédiaire entre celui du témoin et celui du mis en examen. Ce statut donne des droits devant le juge d’instruction. Il peut également changer au cours de la procédure en fonction de son avancée..

Edouard Philippe a semble-t-il réussi à convaincre dans l’immédiat les juges qu’il n’existait pas suffisamment d’indices graves ou concordants pouvant être retenus contre lui.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici