Nous ne sommes que mi-septembre et il y a un sentiment de déjà-vu dans l’atmosphère. Comme fin février et début mars, les signaux se multiplient donnant l’impression qu’au final tout est mis en place pour préparer la population à l’inéluctable.

J’aimerais me tromper, mais l’arrivée dans les tendances du jour sur le réseau Twitter du mot-dièse #confinement est la confirmation de la gravité de sa situation. Même si beaucoup jouent à se faire peur, d’autres, plus qualifiés et on ne peut plus sérieux, disent de façon indirecte que ce reconfinement nous pend au bout du nez.

Prenez le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy. Hier il a qualifié d’« inquiétant » le niveau de l’épidémie de Covid-19 en France. Précisant dans la foulée que le gouvernement va devoir « prendre des décisions difficiles » dans les tout prochains jours. Du langage codé que même un enfant de 5 ans peut traduire par : « préparez-vous au reconfinement ».

Pas forcément dans toute la France, mais si j’habitais en PACA, je ferai immédiatement  des provisions de papier toilette (s’il ne m’en reste pas de la dernière fois…) car le scientifique, pour justifier son alarmisme, cite clairement le cas des Bouches-du-Rhône où les services de soins sont au bord de la rupture. Pourtant, ce même conseil scientifique explique dans son dernier rapport remis au gouvernement que « les mesures de type fermeture des bars » ou interdiction « des grandes manifestations, ce n’est pas ça qui résoudra le problème ». Ils ne seraient pas un peu schizophrènes les savants ?

À moins que le confinement, cette fois, ne touche que les personnes à risques, malades et personnes âgées. Car si les tests positifs augmentent de façon exponentielle, les hospitalisations progressent certes mais ne concernent, pour une très grande majorité, que les plus de 50 ans. Le choix cornélien de début d’année va de nouveau être sur la table : protéger nos aînés ou permettre à nos jeunes de poursuivre une vie normale ? 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici