Pour le HCSP, une réouverture réussie passe par le contrôle de la qualité de l’air dans les établissements recevant du public (ERP). 

La lumière au bout du tunnel. Emmanuel Macron a dicté jeudi dernier son calendrier de déconfinement. Avec, en premier lieu, la réouverture des terrasses le 19 mai, avant une réouverture des salles (de restaurants, commerces, etc.) le 9 juin. 

Une réouverture qui sous-entend un protocole strict, comme la règle des 6 convives à table maximum. Et qui fait également appel à la responsabilité de chacun pour ne plus jamais parler de confinement. 

Dans un avis datant du 28 avril mais rendu public ce lundi, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a lui aussi donné ses recommandations par rapport aux réouvertures tant attendues. Un HCSP avec plusieurs mots d’ordre : aérer les pièces et capteurs de CO2.

Selon le HCSP, “cette maîtrise de l’aération/ventilation des ERP (établissements recevant du public) doit constituer un point fort sur lequel peut s’appuyer un protocole sanitaire”.

800 ppm

“Le HCSP recommande d’effectuer une aération des espaces clos des ERP en présence des personnes et d’ouvrir les fenêtres au moins 5 minutes toutes les heures. Dans les établissements scolaires et universitaires en particulier, il est proposé de laisser les portes et les fenêtres ouvertes entre les cours et les enseignements (aération transversale). Seules les fenêtres doivent rester ouvertes pendant les cours ou enseignements (l’idéal est d’ouvrir deux fenêtres, si possible, pour favoriser la circulation de l’air)”.

À défaut, le HCSP préconise des solutions techniques : abattants, aérateurs, ventilation par insufflation, ainsi que des capteurs de CO2 afin de mesurer le taux de renouvellement de l’air. Pour le HCSP, le seuil critique de concentration de l’air se situe à 800 ppm : “Une concentration en CO2 supérieure à un seuil de 800 ppm doit conduire dans tous les cas à ne pas occuper la salle et à agir en termes d’aération/renouvellement d’air et/ou de réduction du nombre de personnes admises dans les locaux d’un ERP”.

Dans un avis rendu public ce soir, le Haut conseil de la santé publique recommande d’aérer très régulièrement les lieux recevant du public (notamment écoles et universités), mais aussi de “mesurer le taux du renouvellement d’air” via des capteurs de CO2.https://t.co/1dpNPYTOux pic.twitter.com/i9Gjo9RvqH

— Nicolas Berrod (@nicolasberrod) May 3, 2021

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici