Le second tour des élections municipales pourrait avoir lieu fin juin ou en janvier 2021, a déclaré ce mercredi soir le Premier ministre, Edouard Philippe, aux chefs de partis politiques réunis à Matignon, ont rapporté des participants.

Alors que la France est sortie de deux mois de confinement il y a une dizaine de jours, le chef du gouvernement consulte en vue d’organiser le scrutin dans les 5.000 communes où le premier tour du 15 mars n’a pas permis de départager les candidats.
Edouard Philippe a fait savoir que le vote aurait lieu soit fin juin si la situation sanitaire le permet, soit en janvier prochain, ont rapporté des participants. Un report au-delà du 1er juillet obligerait à organiser deux tours de scrutin. 

“La majorité des participants était favorable à un scrutin le 28 juin”, a dit à Reuters le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, qui plaide quant à lui pour un report à 2021.
Un second tour fin juin “est l’option privilégiée, semble-t-il”, a dit le Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure.
Parmi les partis hostiles à une organisation du scrutin le mois prochain figurent La France insoumise (LFI), Debout La France et l’UDI.
“Ce serait une aberration démocratique”, estime Jean-Christophe Lagarde, qui craint une forte abstention synonyme de “scrutin insincère”.
“Le Comité scientifique a indiqué qu’il ne sera pas possible de faire campagne car dangereux. Pas de campagne, pas de vote”, a écrit sur Twitter le député LFI Alexis Corbière.

Actuellement à #Matignon au nom de #FranceInsoumise à propos du 2e tour des municipales. J’ai exprimé notre désaccord total avec la tenue d’un vote fin juin. Le Comité scientifique a indiqué qu’il ne sera pas possible de faire campagne car dangereux. Pas de campagne, pas de vote. pic.twitter.com/7pTpw54ixJ

— Alexis Corbière (@alexiscorbiere) May 20, 2020

Le conseil scientifique, sur lequel s’appuie l’exécutif depuis le début de l’épidémie due au coronavirus, ne s’oppose pas formellement à la tenue d’élections en juin tout en évoquant des risques sanitaires “importants” inhérents à la campagne électorale.
Dans les 30.000 communes où le conseil municipal a été élu dès le premier tour, les maires seront désignés d’ici le 28 mai. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici