La crise sanitaire n’en finit pas de faire souffrir les acteurs culturels locaux. Après trois mois de fermeture obligatoire pendant et après le confinement, le cinéma Castillet de Perpignan baisse le rideau du 30 juillet jusqu’au 24 août.

Coup de semonce pour la culture à Perpignan : le cinéma Castillet a décidé hier de fermer ses portes du 30 juillet au 24 août. La raison en est simple : le manque de public. L’absence de films porteurs mais surtout la peur des spectateurs d’aller dans un endroit clos auront donc poussé la société Ciné Movida de prendre cette décision douloureuse. Le Castillet et ses nombreuses salles en plein centre-ville offrent la meilleure proposition en matière de cinéma de qualité en dehors de Montpellier et Toulouse. Mais rester ouvert coûte plus cher que de fermer. Une logique économique implacable. 

Dès ce jeudi une partie de la programmation art et essai du Castillet migrera vers le Méga, en périphérie, qui lui reste ouvert. Mais avec un nombre de séances réduit. Le multiplexe lui aussi souffre cet été. Les salles sont grandes, ce qui rassure les spectateurs, mais les œuvres à l’affiche manquent d’attrait. Pas de grosse production américaine pour les vacances. Toutes ont été repoussées, en fin d’année ou en 2021, car aux USA les salles sont toujours fermées. 

Rendez-vous pour les amateurs de cinéma le 24 août prochain. Le Castillet pour sa réouverture devrait programmer “Effacer l’historique“, le nouveau film de Gustave Kervern et Benoît Delépine. Celui-là même qui devait être programmé en avant-première pour l’ouverture du festival Confrontation… au Castillet. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici