Une jeune coiffeuse belge âgée de 24 ans, qui venait d’ouvrir son salon, s’est donné la mort.

Alysson Jadin, 24 ans, a été retrouvée morte ce lundi. La jeune coiffeuse avait démarré son activité en août en ouvrant son salon à Liège. Mais, obligée de fermer depuis trois semaines avec le deuxième confinement imposé en Belgique, elle s’était retrouvée sans ressources. 

Même si la jeune entrepreneuse n’a laissé aucun message d’explication à son geste, ses proches assurent qu’elle n’a pas supporté d’être jugée “non essentielle”.

Le 10 novembre dernier, elle témoignait à la chaîne RTL-TVI de la difficulté de sa situation. “C’est très compliqué moralement”, disait Alysson. Son visage souriant sous ses cheveux rouges et ses piercings est devenu familier pour les Belges. Sa mort a ému tout le pays durement frappé par le coronavirus (plus de 15.000 morts) et contraint le gouvernement a décidé un second confinement.

Elle craignait de ne pas être éligible aux aides publiques en raison du caractère récent de son activité, sans salarié. “Quand Alysson a contacté les services qui devaient l’aider, on lui a répondu qu’elle était non essentielle… activité non essentielle”, explique un de ses amis. 

Devant la boutique d’Alysson, les hommages se sont multipliés au fil de la semaine. Les bouquets de fleurs s’entassent devant la vitrine.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici