Publié le

Apparu le 14 juin dernier dans un monastère des Pyrénées-Orientales, le variant delta du Covid-19, scientifiquement appelé L452R, n’a réellement bondi en pays catalan que depuis le mercredi 7 juillet, premier jour des grandes vacances scolaires d’été. Or, les touristes n’auraient rien à voir dans l’affaire, restant aujourd’hui les moins touchés par l’épidémie qui, après avoir stagné à moins de 1,5% de taux de positivité enregistré par les laboratoires privés de biologie médicale, grimpe désormais à 7,6%. À moins que les vacanciers ne soient les derniers à se faire tester…

Comme une photo prise sur le vif, en l’occurrence ce mardi 13 juillet dernier, le résultat Covid des laboratoires privés de biologie médicale des Pyrénées-Orientales, Médilab 66 et Biopole 66, révèle l’ampleur exponentielle de l’épidémie qui sévit aujourd’hui dans le département. Et continue de placer le pays catalan en tête des territoires les plus contaminés de l’Hexagone. En cause, répétons…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici