Le sénateur Flavio Bolsonaro, fils aîné du président brésilien, a demandé dimanche aux joueurs de l’équipe nationale de football ne pas boycotter la Copa América, qui aura lieu dans leur pays durement touché par le Covid-19.

“Je veux lancer un appel spécial aux joueurs de la sélection brésilienne: ne vous laissez pas manipuler (…) Je compte sur vous pour éviter ce boycott”, a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur Instagram.
“C’est à vous de donner un peu d’espoir et de joie à notre population”, a-t-il ajouté.

Lundi, le président d’extrême droite Jair Bolsonaro a accepté la demande de la Confédération sud-américaine (Conmebol) d’organiser la Copa América au pied levé à partir de dimanche prochain, après les désistements de la Colombie et de l’Argentine.

Cette décision a déclenché une levée de boucliers au Brésil, où plus de 470.000 personnes sont mortes du Covid-19, avec la menace d’une troisième vague ces prochaines semaines.
Selon la presse brésilienne, les joueurs de la Seleçao n’ont pas apprécié d’avoir appris que le tournoi se déroulerait au Brésil par la presse, sans avoir été consultés au préalable.

Le capitaine Casemiro et le sélectionneur Tite ont annoncé ces derniers jours qu’ils se prononceraient sur le sujet après le match de qualifications pour le Mondial-2022 contre le Paraguay, mardi soir, à Asuncion.
Plusieurs médias ont évoqué la possibilité d’un boycott. Les joueurs et le staff seraient en train de préparer un communiqué pour manifester leur mécontentement, mais en prenant soin d’éviter toute connotation politique.
Dans sa vidéo sur Instagram, Flavio Bolsonaro a traité Tite d'”hypocrite”. Le sélectionneur a aussi été traité de “gauchiste” par de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

Dimanche, un autre sénateur, Renan Calheiros, rapporteur d’une commission d’enquête parlementaire explosive chargée d’analyser la façon dont le gouvernement a géré la crise sanitaire, a lui-aussi fait appel aux stars de l’équipe nationale, leur demandant au contraire de boycotter la Copa América.

“La Seleçao, c’est une fierté. En jouant la Copa, on peut gagner un trophée. Mais en ne la jouant pas, pour sauver des vies, la victoire sera encore plus grande”, a-t-il affirmé sur Twitter.

Mardi, il avait déjà demandé à Neymar, la plus grande star du foot brésilien, de ne pas jouer le “championnat de la mort”.
Dimanche, un cortège réunissant une centaine de véhicules a eu lieu à Brasilia à l’appel du Parti des Travailleurs de l’ancien président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, pour une manifestation avec comme mot d’ordre: “nous ne voulons pas de Copa, mais des vaccins”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici