La lumière au bout du tunnel. La situation s’est nettement améliorée sur le front du Covid à l’hôpital. Même s’il faut rester prudent, la pandémie semble avoir amorcé un réel virage.

Pas question encore de crier victoire mais la situation s’est nettement améliorée sur le front du Covid à l’hôpital de Narbonne. “Depuis le début de la semaine nous n’avons plus un seul patient atteint le coronavirus en médecine”, souffle, presque libéré d’une chappe de plomb qui pesait depuis de longs mois sur les urgences,  le patron de ce service de l’hôpital de Narbonne, le docteur Alain Péret. “Trois patients demeurent malgré tout en réanimation mais ce sont des malades qui sont hospitalisés dans ce service depuis en moyenne trois semaines”, poursuit l’urgentiste. 

Car certains malades atteints par le Covid exigent des hospitalisations en réanimation et doivent parfois  supporter des soins de longues durées. À l’instar d’un patient hospitalisé entre Noël et le Jour de l’an qui a été placé en réanimation pendant quatre mois. “Il est sorti sur ces deux jambes”, se réjouit le docteur Alain Péret. Il sera resté à l’hôpital six mois au total.

Pas de relâchement

Le taux d’incidence en baisse, même s’il semble stagner depuis quelques jours, les vaccinations, le respect des mesures de distanciation et sanitaires ont sans aucun doute contribué à ce résultat. “Nous n’avons d’ailleurs plus de patients en provenance d’EHPAD”, souligne l’urgentiste. De ce fait, “Nous avons démonté le secteur Covid au sein des urgences”, précise le médecin. Mais ce dernier rappelle qu’une dose ne suffit pas pour être immunisé et qu’il ne surtout pas se relâcher.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici