Ce mercredi, plus de 18 millions de Français ont reçu au moins une dose du vaccin. Par rapport au lancement de la campagne de vaccination, les certitudes sont plus nombreuses. Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir.

A partir de quand est-on immunisé?

Il faut compter entre 7 et 10 jours après la deuxième dose du vaccin pour que le sujet vacciné bénéficie de la protection la plus optimale (95% pour le Pfizer). Toutefois, des études ont démontré que les personnes vaccinées commencent à développer une protection contre le vaccin deux semaines après leur première dose à hauteur de 80%.

Quelle durée de protection du virus?

Si la durée de protection conférée par le vaccin “n’est pas établie et est toujours en cours d’évaluation dans les essais cliniques”, plusieurs études ont démontré que, six mois après l’injection de la deuxième dose, la protection contre le Covid-19 est toujours supérieure à 90%.

Peut-on contracter le virus après l’injection?

Plutôt rare, la contamination de sujets vaccinés n’est pourtant pas impossible puisque le vaccin n’assure pas une protection à 100%. Certaines personnes vaccinées peuvent donc contracter la maladie. Il est toutefois très peu probable de faire une forme grave de la maladie.

Un vacciné peut-il transmettre le virus?

Si les certitudes sont encore peu nombreuses sur le sujet, elles se renforcent avec l’avancée de la vaccination de masse et les données qui en découlent. “Une personne bien vaccinée ne constitue plus un risque pour son entourage” affirme ainsi le professeur Beytout, ancien chef du service des maladies infectieuses du CHU de Clermont-Ferrand.

Quels gestes barrières?

Contrairement à une idée reçue, les personnes vaccinées ne bénéficient pas d’un “laissez-passer” pour lever les mesures restrictives notamment dans l’espace public où les mêmes règles s’appliquent à tous.

Malgré tout, dans la sphère privée, la Haute Autorité de la Santé estime que si des personnes vaccinées se retrouvent entre elles, elles peuvent se passer des gestes barrières. Ces règles peuvent être assouplies lorsque des personnes vaccinées sont en contact avec des personnes non vaccinées. La prudence restera de mise avec notamment, le maintien de la jauge des six personnes à table.

Quels effets secondaires?

Depuis le début de la vaccination, l’Agence Nationale de sécurité du médicament (ANSM) indique avoir relevé 16.943 cas d’effets indésirables sur plus de 15.813.000 injections du vaccin Pfizer, la majorité des effets indésirables étant attendue et non grave. Il y a eu 1.567 cas d’effets indésirables sur plus de 1.769.000 injections de Moderna dont “un grand nombre de cas  concerne des réactions retardées locales non graves.”
Enfin 13.383 cas d’effets indésirables sur plus de 3.855.000 injections d’AstraZeneca ont été analysés. la grande majorité de ces cas concerne des syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures, céphalées).

Vaccin de Pfizer
Signaux potentiels ou événements déjà sous surveillance :
– Zona
– Troubles du rythme cardiaque
– Thrombopénie / thrombopénie immunologique / hématomes spontanés
– Déséquilibre diabétique dans des contextes de réactogénicité
– Echecs vaccinaux Syndrome d’activation des macrophages
– Hémophilie acquise.
– Myocardite/Myopericardite
– Syndromes de Guillain-Barré

Signaux confirmés :
– Elévation de la tension artérielle

Le conseil de l’ANSM:
“Devant tout symptôme évocateur d’une hypertension artérielle (malaise, céphalées, vertiges,…), un contrôle de la pression artérielle devra être envisagé pour une prise en charge médicale la plus précoce possible, si elle s’avère nécessaire.”

Vaccin de Moderna

Signaux potentiels ou événements déjà sous surveillance :
– Troubles du rythme
– Zona
– Réactogénicité après la 2e dose (malaises, syndrome pseudo-grippal).

Signaux confirmés :
– Réactions retardées : ces réactions, bien décrites dans les essais cliniques avec le vaccin, sont en grande majorité non graves, à type de réactions locales douloureuses, érythémateuses, prurigineuses au site d’injection, survenant avec un délai compris entre 4 et 31 jours après la vaccination (délai moyen à 8 j).
– Troubles vasculaires de type élévation de la tension artérielle. 

Le conseil de l’ANSM :
“Devant tout symptôme évocateur d’une hypertension artérielle (malaise, céphalées, vertiges,…), un contrôle de la pression artérielle devra être envisagé pour une prise en charge médicale la plus précoce possible, si elle s’avère nécessaire.”

Vaccin d’AstraZeneca

Signaux potentiels ou événements déjà sous surveillance :
– Saignements cutanéo-muqueux (principalement des ecchymoses et des saignements du nez)
– Zona et réactivation herpétique
– Elévation de la tension artérielle
– Dyspnées et asthme associés à des syndromes pseudo-grippaux
– Polyradiculonévrite aiguë (dont syndrome de Guillain-Barré)
– Paralysie faciale.

Signaux confirmés :
– Syndromes pseudo-grippaux : ils sont toujours majoritairement rapportés et les nouvelles données recueillies confirment les résultats des précédentes semaines.

Le conseil de l’ANSM :
En cas de fièvre et/ou de douleurs, l’ANSM conseille de privilégier l’utilisation du paracétamol à la dose la plus faible et le moins longtemps possible.

Troubles thromboemboliques

L’Agence nationale de sécurité du médicament recommande à toute personne présentant des effets indésirables persistants au-delà de 3 jours de type vertiges, maux de tête, troubles visuels, nausées/vomissements, essoufflement, douleurs aiguës dans la poitrine, l’abdomen ou les extrémités ou qui présente des ecchymoses cutanées (pétéchies) au-delà du site de vaccination, de consulter rapidement un médecin. Les thromboses associées à une thrombocytopénie nécessitent une prise en charge médicale spécialisée. L’ANSM indique que les “professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes évocateurs de thromboembolie associée ou non à une thrombopénie chez les personnes vaccinées par le vaccin d’AstraZeneca, afin de réaliser les examens biologiques et d’imagerie adéquats pour une prise en charge précoce de ces personnes.”

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici