Première étape, ce lundi, du troisième déconfinement. Fin des restrictions de déplacements, retour en classe (par demi-jauge tout de même) pour les collégiens et les lycéens. Un petit pas vers un semblant de retour à la normale alors que le nombre de personnes contaminées chaque jour flirte encore avec les 24000. Loin, très loin de la barre des 5000 que le Président avait fixée comme objectif, l’automne dernier au moment du deuxième confinement. Alors que seulement près de 10 % des Français ont aujourd’hui reçu leurs deux doses de vaccin et que le personnel soignant est à bout après trois cruelles vagues qui ont mobilisé toute leur énergie, c’est donc pas par pas que le déconfinement s’amorce. Une petite avancée vers cette vie “presque normale” avec le virus, toujours là. L’enjeu : un été “à peu près” libéré. Masques, gestes barrières, distanciations sociales, jauges et tests devraient effectivement survivre à la dernière date-clé du 30 juin. Une fois encore, ces vacances-là auront un arrière-goût de contraintes et de prudence. Pas question de relâcher complètement la pression qui pèse sur nos épaules depuis plus d’un an maintenant. Mais on veut y croire, tenter de se projeter vers des jours meilleurs pour retrouver un peu de goût de vivre. Et surtout l’envie de partager à nouveau des moments ensemble, au sein d’une communauté sans laquelle nous ne sommes finalement pas grand-chose.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici