Un énième confinement ? Pas inenvisageable, à en croire Jean Castex qui intervenait, hier, à l’issue du conseil des ministres. Alors que les cas de contamination explosent de nouveau, sous l’effet du variant Delta, le Premier ministre a, une nouvelle fois, dégainé “l’arme” absolue pour affronter la quatrième vague sans trop de restrictions : la vaccination. Le seul moyen, effectivement, de continuer à envisager un semblant de vie sociale. Les derniers chiffres sont éloquents : 96 % des personnes contaminées lors de la dernière journée “record” de mardi dernier n’étaient pas protégées contre le virus. Contrairement aux premières heures de la pandémie, cette fois le Gouvernement a les moyens d’agir et entend bien le faire savoir. Aussi, les objectifs sont ambitieux : l’ouverture de 5 millions de rendez-vous pour les quinze prochains jours ; 50 millions de primo vaccinés d’ici la fin août et une campagne active dans les établissements scolaires à la rentrée. Jean Castex l’a expliqué, hier : l’État va maintenant tenter de convaincre les récalcitrants, tandis que les indécis se sont déjà précipités sur les créneaux de vaccination après la prise de parole du Président de la République, le 12 juillet. Une tâche qui s’annonce ardue, tant la confiance semble rompue avec ceux qui, aujourd’hui, refusent d’en entendre parler et n’acceptent pas même l’idée d’en débattre…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici