Depuis mercredi 27 avril, il y a plus de sorties que d’entrées de patients atteints du Covid au centre hospitalier. Une première depuis de longues semaines.

Alain Peret, le chef de service des urgences du centre hospitalier, ne crie pas encore victoire. Depuis plus d’un an, qu’avec les équipes soignantes de l’établissement il est confronté aux conséquences médicales de l’épidémie de Covid-19, il a appris la prudence. Car jusqu’ici le virus n’a pas laissé beaucoup de répit aux soignants. Et, d’un jour sur l’autre, les bonnes nouvelles sont souvent…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici