L’arrêté préfectoral du port du masque est passé inaperçu dans le centre. Seuls les habitués ont le masque sur le nez.

Le port du masque est désormais obligatoire pour les plus de 11 ans, en extérieur dans les zones à forte densité de populations, soit le centre-ville de Narbonne, les abords de la gare, les rassemblements, les files d’attente,suite à un arrêté préfectoral datant du 22 juillet. Le préfet remet également en œuvre l’interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics ainsi que la consommation debout dans les bars, débits de boissons et restaurants entre 23 h et 6 h du matin.
Face à ces restrictions, les avis ne sont pas partagés : les passants rencontrés sont majoritaires à négliger le port du masque. Ce samedi après-midi, peu de personnes le portaient sur le nez autour de la place de l’Hôtel de Ville, les Barques et les rues alentour. Les gens, pour la plupart, ignoraient cette obligation….surtout les jeunes. “ Non, je ne le mets pas, répond Axel. C’est pas clair les zones à forte affluence, ça ne veut rien dire, si y a personne dans la rue, tu le mets pas” .Léa, 23 ans avoue : “On le met au début mais il fait tellement chaud qu’on l’enlève après si on voit qu’il y a moins de monde”. Aurélie, 44 ans est “consciente de l’effort collectif à engager“. Cette touriste porte masque et pas uniquement lorsqu’elle pénètre dans un magasin. “Je sais à quel point c’est important de ne pas contaminer les autres. Je suis vaccinée, mais je le fais pour ne pas propager le virus. On peut être asymptomatique ! ” Eliott, 23 ans, lui, l’a toujours : “Je n’ai jamais perdu le réflexe depuis le début “.

Test antigénique

Hier, c’était la course aux tests antigéniques qui agitait le centre-ville. “Nous avons fait 5 pharmacies du centre, aucune ne nous a acceptés !” déplore une jeune touriste. Débordés, de nombreux pharmaciens ont été contraints de refuser de pratiquer les tests. Est-ce par maque de personnel pour remplir les attestations ? Toujours est-il que les personnes refoulées se sont toutes précipitées en périphérie, où une file d’attente de plus de 20 personnes s’est peu à peu formée, soit plus d’une heure et demie d’attente en plein soleil. Pour eux, une soirée entre amis au restaurant vaut bien ça ! 
 

Le Covid dans le département

Cette semaine, le taux d’incidence augmente à 296,6 pour 100 000 habitants (contre 80,5 la semaine dernière). Le taux de positivité remonte à 6,3 % cette semaine (contre 2,5 la semaine dernière). Pour information, le taux d’incidence était de 48,8 au 14 juillet. Le nombre des nouvelles contaminations augmente très fortement par rapport à la semaine dernière : on dénombre 959 nouveaux cas positifs à la Covid cette semaine contre 88 la semaine dernière. 15 185 tests ont été réalisés cette semaine (contre 12 754 la semaine dernière). Dans les hôpitaux, 34 personnes sont hospitalisées pour la Covid-19 (25 également la semaine dernière), dont 4 personnes en réanimation (contre 2 la semaine dernière), 19 patients en lits conventionnels (contre 12 la semaine dernière), 11 patients en services de soins de suite et de réadaptation (SSR) (contre également 14 la semaine dernière).
Aucun décès en EHPAD lié au Covid 19. En établissements hospitaliers, 368 décès liés au Covid ont été comptabilisés depuis le début de l’épidémie (368 la semaine dernière).

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici