Ce lundi midi, les représentants des établissements hospitaliers de Narbonne, Béziers, Carcassonne et Montpellier, étaient invités au domaine de l’Hospitalet pour recevoir, des mains de Gérard Bertrand, des places pour son festival de jazz, à distribuer au personnel de leurs hôpitaux. 

C’est dans le but de “mettre à l’honneur” ceux qui étaient en première ligne pendant la crise sanitaire que Gérard Bertrand a convié les cadres des centres hospitaliers de Narbonne, Béziers, Carcassonne et Montpellier, dans son domaine, ce midi. “Cela nous tenait à cœur de faire une dédicace au personnel hospitalier, qu’importe la manière. Pendant la crise, vous avez démontré que le système hospitalier français était un des meilleurs au monde” a félicité Gérard Bertrand. 

Ainsi, après un tour du propriétaire, et autour d’un apéritif, le chef d’entreprise a offert des dizaines de places pour son festival de jazz à chacun des représentants d’établissements. Des places situées au premier rang qui seront distribuées aux personnels des différents centres hospitaliers ensuite. “Depuis le début de la crise, on reçoit des soutiens de toutes parts, on n’avait jamais vu ça. Les gens essayent de participer à l’effort collectif. Ça va des enfants, qui envoient des dessins, aux restaurateurs qui nous font livrer des viennoiseries. Vous n’imaginez pas le nombre de kilos que les employés de l’hôpital ont pris !” plaisante la représentante de l’hôpital de Carcassonne. 

Le directeur des hôpitaux de Narbonne et Lézignan, Richard Barthès exprime, lui, plus de réserves quant à la vague de soutien : “J’ai peur qu’elle soit éphémère. Qu’après les applaudissements tout redevienne comme avant, où il suffisait d’un rien pour qu’on manque de respect au personnel. En tout cas, tout ce soutien ils le méritent, ça a été une période extrêmement anxiogène et stressante pour eux.”

Pour rappel, le festival de l’Hospitalet aura lieu du 21 au 26 juillet. Pour permettre une application des consignes de sécurité, la jauge passe cette année à 1100 personnes, contre 1500 en temps normal. Patrick Bruel et Cristophe Maé viendront entre autres s’y produire. 

  

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici