Du 17 mars au 17 juin, l’antenne narbonnaise du Service interentreprises de santé au travail de l’Aude a multiplié les initiatives en direction des entreprises, de leurs dirigeants et de leurs salariés. Les actions ne sont d’ailleurs pas terminées.

L’Indépendant poursuit son partenariat avec le Service interentreprises de santé au travail de l’Aude (Sist) pour sensibiliser, au travers de reportages, à la nécessité de pérenniser le respect des normes sanitaires et des gestes barrières… en particulier le port du masque. Cette semaine, l’antenne narbonnaise du Sist a ainsi tiré le bilan de “trois mois de mobilisation hors du commun” : du 17 mars au 17 juin, les initiatives en direction des entreprises du bassin narbonnais et de leurs salariés ont été multiples, se transformant au fil de l’évolution de la situation.

La première action du Sist narbonnais a bien sûr consisté à poursuivre sa surveillance de l’état de santé des salariés, que ce soit en face-à-face ou en téléconsultation. En trois mois, pas moins de 1 753 visites médicales ont ainsi été effectuées, parmi lesquelles 852 visites à la demande, 634 visites de reprise et 188 visites d’information et de prévention.

Ce dernier volet s’est accentué une fois la phase de déconfinement amorcée, les experts du Sist se déployant sur le terrain pour dispenser des conseils spécifiques adaptés à chaque activité. Les équipes ont notamment visité 469 commerces de moins de dix salariés, 370 entreprises du BTP, 324 restaurants, 81 hôtels et campings ou encore 39 cafés, bars et cavistes. L’objectif était toujours le même: trouver un juste équilibre entre “les bonnes conduites sanitaires et la réalité économique”. Du 17 mars au 17 juin, on a dénombré un total de 19 912 (!) actions d’information ciblées, tant au plan médical qu’organisationnel.

Bien sûr, le Sist a mis aussi son savoir-faire et ses ressources dans l’organisation et la gestion des centres Covid +de Narbonne et de Bize, dédiés à l’accueil de patients potentiellement contaminés par le coronavirus. Mais parce que cette période est également très éprouvante moralement pour de nombreux chefs d’entreprise craignant pour l’avenir de leur affaire, une cellule de soutien psychologique a été mise en place dès le 14 avril. Médecins et psychologues sont d’ailleurs toujours à l’écoute au 09 82 999 500.
 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici