Après plus d’un mois sans aucun patient Covid, le virus se manifeste de nouveau depuis une peu plus d’une dizaine de jours à l’hôpital de Narbonne. Onze patients sont hospitalisés en médecine et deux en réanimation. Une augmentation de cas qui vient s’ajouter à une activité maximale en période estivale.

Comme chaque année, en période estivale, l’activité aux urgences de l’hôpital de Narbonne est à son maximum : de la bobologie aux cas plus sérieux, qu’importe tous les patients doivent être pris en charge.

Alors, avec la résurgence de cas Covid depuis une dizaine de jours, une certaine lassitude vient s’ajouter à la fatigue dans le service des urgences.

Certes, la progression de malades infectés par le virus n’a rien à voir avec celle du mois de février où l’on déplorait à l’hôpital un mort par jour mais elle semble inéluctable.

Il y a une dizaine de jours, neuf patients étaient pris en charge en médecine et deux en réanimation. Hier, le bilan était en légère hausse avec onze patients en médecine et toujours deux cas en réanimation.

Des patients toujours plus jeunes

“Parmi ces malades âgés de 40… 50 et 78 ans, une seule personne est vaccinée”, précise le responsable des urgences le docteur Alain Péret.

Le taux d’incidence de près de 300 pour 100 000 habitants indique que le virus circule toujours. Cette nouvelle vague a mis à mal l’optimisme de l’urgentiste qui ne peut que reconnaître un nouvel essor de l’épidémie.
Il est évident, au regard de l’âge des patients hospitalisés, que l’épidémie ne touche plus ou presque plus les octogénaires et les nonagénaires comme il y a quelques mois encore mais bien une population plus jeune qui souvent n’est pas vaccinée.

 Si un cas de myocardite chez un jeune patient a été constaté après l’injection d’une première dose (lire par ailleurs)  le docteur Alain Péret tient à rappeler que des dizaines de personnes ont été vaccinées à Narbonne et qu’un seul cas malheureusement a été observé.
“Des médicaments qui sont efficaces à 100% ça n’existe pas. Des femmes qui prennent la pilule peuvent très bien se retrouver enceinte”, déclare le médecin en comprenant le désarroi de cette famille.

Toujours est-il qu’il convient de rester vigilant et d’appliquer les mesures sanitaires car le virus n’a, semble-t-il, pas l’intention de prendre des vacances.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici