Pour eux, les ventes en ligne sont impossibles et la perspective d’une réouverture bien lointaine… alors ils redoublent d’imagination ou de courage.

Alors que les restaurateurs et les commerces dits “non essentiels” se battent pour continuer à vivre sur la toile, les cafetiers sont résignés. Sacrifiés sur l’autel de la crise sanitaire, ils n’ont d’autre choix que de baisser le rideau. Néanmoins, quelques-uns ont décidé de ne pas baisser les bras pour autant. C’est le cas du café la Rotonde sur le boulevard Gambetta. Ici, malgré les piquantes rafales de tramontane, on continue de servir les clients en extérieur. On peut venir retirer un petit plat maison, mais aussi une boisson fraîche, une soupe, un vin chaud… “Financièrement, on ne peut pas rattraper le chiffre de tous les jours. Mais psychologiquement on essaye de résister. Nous sommes surpris car les gens sont au rendez-vous, il y a du passage en ville. Nous voyons aussi les habitués qui viennent pour nous faire plaisir et nous soutenir”, explique Morgane la serveuse. Autre initiative, celle du fameux Shiva café. Ce repère de noctambules depuis près de 14 ans n’est plus à la fête. Le responsable Julien Sanchez en profite donc pour lancer une nouvelle collaboration avec le magasin d’habillement “L’armoire de Marcel”, tenu par Maxime Delrieu. Celui-ci a choisi dans sa gamme de vêtements un tee-shirt qui arborera le logo historique du Shiva café. L’article sera très bientôt proposé à la vente. Plus qu’une opération commerciale, les deux chefs d’entreprise veulent se serrer les coudes et “montrer  qu’on est toujours là !”.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici