Déjà étendu aux lieux de culture et de loisir le 21 juillet, le pass sanitaire doit concerner de nombreuses autres activités au début du mois d’août. Explications.

Où ?

Depuis le 21 juillet, toute personne de plus de 18 ans et plus doit présenter l’une des trois preuves sanitaires prévues par le pass sanitaire pour se rendre dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions
  • Les chapiteaux, tentes et structures
  • Les salles de concerts et de spectacles
  • Les cinémas
  • Les festivals (assis et debout)
  • Les événements sportifs clos et couverts
  • Les établissements de plein air
  • Les salles de jeux, escape-games, casinos
  • Les lieux de culte lorsqu’ils accueillent des activités culturelles et non cultuelles
  • Les foires et salons
  • Les parcs zoologiques, les parcs d’attractions et les cirques
  • Les musées et salles d’exposition temporaire
  • Les bibliothèques (sauf celles universitaires et spécialisées)
  • Les manifestations culturelles organisées dans les établissements d’enseignement supérieur
  • Les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions*
  • Tout événement, culturel, sportif, ludique ou festif, organisé dans l’espace public susceptible de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes 
  • Les navires et bateaux de croisière avec hébergement 
  • Les discothèques, clubs et bars dansants.

Dans ces lieux, le port du masque n’est plus obligatoire pour les personnes bénéficiant du pass sanitaire. Toutefois, l’organisateur, l’exploitant ainsi que le préfet ont la possibilité de le rendre obligatoire.

À partir de l’entrée en application de loir, le seuil de 50 personnes sera supprimé et le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux, sauf pour les cas d’urgence. Les déplacements pour les longs trajets en avion, train et car seront également concernés.

Les centres commerciaux sont épargnés, sauf sur décision des préfets selon la situation de l’épidémie sur le territoire. Il est déjà obligatoire dans les lieux de culture (cinémas, théâtres, festivals…) et d’animations (parcs d’attractions, casinos…) qui accueillent plus de 50 personnes.

Quand ?

Programmé pour le 2 août, le pass sanitaire sera finalement reporté au plus tôt le 6 août dans la mesure où le Conseil constitutionnel, saisi de la loi votée par le Parlement, a annoncé la publication de sa décision pour le 5 août. Il ne sera obligatoire que fin septembre pour les 12-17 ans. Il sera mis en place au mois jusqu’au 15 novembre 2021.

Comment ?

Le pass sanitaire consiste en un test Covid négatif, une attestation de vaccination ou un certificat de rétablissement du Covid.

La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, consiste en les trois situations suivantes :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson)
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Pour le pass sanitaire “activités” pour l’accès aux grands événements concernés, la preuve d’un test négatif de moins de 48h est exigée. Pour le contrôle sanitaire “voyages”, ce délai augmente à 72 heures.

Le résultat d’un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid-19, doit dater d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Vaccination obligatoire

La vaccination est obligatoire pour :

  • tous les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad, établissements pour personnes en situation de handicap, les sapeurs-pompiers, certains militaires ;
  • tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile.

La vaccination devrait devenir obligatoire à partir du 15 septembre pour les salariés des hôpitaux, cliniques, Ehpad, .

D’ici le 15 septembre, les professionnels concernés pourront encore présenter des tests négatifs – et au-delà de cette date s’ils ont fait une première injection. Des exemptions sont possibles pour les personnes qui justifient d’une contre-indication médicale à la vaccination.

Pour tenir compte de la situation spécifique de certaines catégories de personnes, l’obligation du pass sanitaire est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans et les salariés des lieux et établissements recevant du public.

Les professionnels qui refusent la vaccination seront interdits d’exercer, avec suspension du salaire.

Les personnes dépistées positives au Covid-19 devront se placer à l’isolement pour une durée non renouvelable de dix jours dans le lieu d’hébergement qu’elles déterminent. L’isolement pourra s’achever plus tôt en cas de test négatif.
 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici