L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde mardi contre tout laisser-aller dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus pendant la saison estivale dans l’hémisphère nord, en prévenant qu’à la différence du virus grippal, il ne sévissait pas selon un mode épidémique saisonnier.

“Les gens continuent de raisonner en termes de saisons. Ce que nous devons tous comprendre, c’est qu’il s’agit d’un nouveau virus (…) qui se comporte différemment”, a déclaré Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, à l’occasion d’un point de presse par visioconférence à Genève, siège de l’organisation onusienne.

La saisonnalité ne semble pas affecter la transmission du virus, en revanche les rassemblements jouent, a-t-elle souligné en exhortant à la vigilance sur le respect des mesures barrière permettant de ralentir la propagation de l’épidémie.

Filant la métaphore marine, souvent utilisée pour décrire la situation épidémiologique, elle a expliqué que la première vague de la pandémie, toujours en cours “va être une grosse vague. Elle va monter, puis redescendre un peu. La meilleure approche est donc de l’aplatir afin de tenter de la transformer en un clapotis venant s’éteindre à nos pieds.”
 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici