Les différents représentants confirment que le projet de loi adopté sera sources d’inquiétudes pour les salariés. Favorables à la vaccination, ils se montrent critiques et sceptiques sur son obligation et sur les dernières mesures votées pour les salariés récalcitrants. 

Le pass sanitaire n’a pas convaincu les syndicats. Dans les Pyrénées-Orientales, les principaux responsables ne cachent pas leurs préoccupations à l’heure où les mesures votées du projet de loi sanitaire vont entrer en application dans les jours et semaines à venir. A la mi-septembre, certaines professions (soignants, pompiers, aides à domicile…) seront sous la menace de suspension de salaire…

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici