Alors que ce mardi 18 octobre est lancée la campagne de vaccination contre la grippe, l’objectif des autorités sanitaires est de la doubler avec le vaccin anti-covid. Alors que le taux d’incidence semble marquer le pas dans les Pyrénées-Orientales à 375 cas pour 100 000 habitants ce 18 octobre.

« Pour que l’articulation de ces deux vaccinations soit la plus efficace possible, la Haute Autorité de santé recommande la co-administration des vaccins contre la grippe et contre le Covid ». L’Agence régionale de santé lance ce mardi 18 octobre 2022 sa campagne de vaccination grippe-covid. Une double dose avec mode d’emploi. « Les données indiquent que la co-administration est
généralement bien tolérée et ne diminue pas la protection conférée par les deux vaccins. Les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, sur deux sites de vaccination distincts, c’est-à-dire un vaccin dans chaque bras ».

Une stratégie confirmée par Hugues Aumaître. Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Perpignan précise que « les seniors de plus de 65 ans et les personnes immunodéprimées » sont les premiers concernés. « Si nous avons eu quelques cas de grippe cet été, pour l’instant, la situation épidémique est calme dans le département. C’est pour cela qu’il faut anticiper avant les premiers froids et les regroupements en intérieur ». 

Les vaccins anti-covid bivalents ciblent la souche initiale et le variant Omicron

De son côté, la 8e vague de Covid semble marquer le pas dans les Pyrénées-Orientales. « Nous enregistrons un taux d’incidence de 375 cas pour 100 000 habitants. C’est le second taux le plus bas en Occitanie derrière l’Hérault qui est à 326, alors que la Haute-Garronne pointe à 473 et l’Aveyron à 600. Mais surtout, la courbe de progression s’atténue. Elle a été de + 22% et + 25% lors des dernières semaines, elle n’est que de 1% cette semaine ». Vrai plateau ou simple pause ? Les premiers froids et le développement ou non de nouveaux variants le diront.

« Il faut encore et toujours se faire vacciner. En même temps que la grippe, c’est parfait. D’autant que les vaccins anti-Covid sont désormais bivalents. Ils agissent contre la souche initiale et contre le variant Omicron. Il est donc temps de se vacciner ou de faire sa dose de rappel ». L’Agence régionale de santé précise que « l’administration d’une nouvelle dose de vaccin doit respecter les délais minimaux recommandés entre deux vaccinations, à savoir : 3 mois pour les personnes de 80 ans et plus, pour les résidents en Ehpad ou pour les personnes immunodéprimées. 6 mois pour les autres. En cas d’infection récente, un délai de 3 mois est à prévoir entre l’infection et l’injection du vaccin ».

17 patients covid sont hospitalisés à Perpignan, ce 18 octobre dont un en Réa. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici