L’Agence nationale de sécurité du médicament française (ANSM) a publié, ce vendredi 12 mars, toutes les données disponibles sur le lot ABV5300 du vaccin AstraZeneca surveillé par l’Agence européenne du médicament.

Particulièrement scruté depuis l’alerte émise par l’autorité sanitaire autrichienne, le lot ABV5300 du vaccin AstraZeneca est l’objet de toutes les attentions. Si l’on a cru, jeudi soir lors de la conférence de presse du ministre de la Santé que ce lot n’était pas présent en France, l’ABV5300 a bien été administré à de nombreuses personnes. Olivier Véran, sans le nommer clairement évoquait le lot ABV2856, suspendu en Italie, qui, lui, n’a pas été livré à la France.

La confusion a été entretenue, jeudi soir, lorsqu’Olivier Véran n’a pas répondu à une question d’une journaliste qui lui demandait s’il savait où ces doses étaient présentes en France. Ce vendredi, dans la publication du suivi de la vaccination en France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) n’apporte pas cette réponse précise mais elle dresse le bilan des effets secondaires relevés après l’utilisation de ce fameux lot ABV5300. Et l’ANSM se veut rassurante.

“Parmi les cas concernant le lot ABV5300 et depuis le début du suivi, il n’y a pas de cas de décès, pas de cas de mise en jeu du pronostic vital et il n’y a pas non plus de cas de thrombose et de thrombopénie”, indique-t-elle.

“Suite à l’alerte autrichienne concernant les cas de décès et embolie pulmonaire avec le lot ABV5300, une synthèse des cas réalisée le 08/03/2021 en fin de journée concernant ce lot, a été adressée” à l’Agence.

Si 94 cas graves ont été répertoriés nécessitant 4 hospitalisations, là encore, le lien avec la vaccination n’a pas été établi.

La liste des effets indésirables relevés suite à l'utilisation du lot ABV5300.
La liste des effets indésirables relevés suite à l’utilisation du lot ABV5300. ANSM

Toutefois, “en France, 1 cas de thromboses multiples dans un contexte de coagulation intravasculaire disséminée a été analysé dans le cadre du comité de suivi du 11 mars” pour un patient ayant été vacciné avec l’AstraZeneca mais pas avec le lot surveillé par l’EMA.

Depuis quelques jours, plusieurs pays européens ont suspendu par principe de précaution et de manière temporaire la vaccination avec AstraZeneca. “Dans le cadre de la surveillance renforcée, l’ANSM et le réseau français des CRPV portent une attention toute particulière à ces évènements thrombo-emboliques”.

Pour rappel, l’EMA a recensé 30 cas en Europe sur environ 5 millions de personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin AstraZeneca à ce jour. “Le nombre de cas d’évènements thromboemboliques chez les patients vaccinés n’est pas supérieur au nombre de cas qui seraient habituellement observés et attendus dans la population générale. Le rapport bénéfice/risque du vaccin reste positif, aucun élément n’indique pour l’instant que la vaccination ait provoqué ces troubles.”

L’ANSM partage la recommandation de l’EMA de poursuivre la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. De nouvelles données pourraient amener l’ANSM à réviser cette position.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici