La France compte administrer plus de trois millions de doses cette semaine, selon une déclaration ce mardi du ministère de la Santé. Inoculer au moins une dose de vaccin à 20 millions de personnes avant la mi-mai semble encore être un objectif atteignable selon les dires du ministère.

Le ministère dit constater une amélioration de la confiance à l’égard du vaccin d’AstraZeneca après les doutes ayant conduit à une brève suspension de son utilisation en raison d’un lien possible avec de rares cas de thrombose. Le Danemark a même décidé de ne plus recourir au vaccin du laboratoire anglo-suédois.

L’Agence européenne des médicaments a réaffirmé que les bénéfices du vaccin l’emportaient sur les risques. La vaccination contre le Covid-19 en France a été étendue depuis samedi à tous les adultes présentant des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie.

La vaccination continue d’accélérer en \ud83c\uddeb\ud83c\uddf7 :
4x plus de RDV pris en 2 semaines.
4 millions d’adultes à risque invités à se faire vacciner.
Des dizaines de milliers de médecins, pharmaciens, infirmiers prêts à vous vacciner en AstraZeneca ou Jansen si vous avez 55 ans et plus. pic.twitter.com/MmMBLwPhA5

— Olivier Véran (@olivierveran) May 4, 2021

D’après le bilan communiqué la semaine dernière par la Direction générale de la Santé (DGS), plus de 15 millions de personnes avaient reçu au moins une première dose de vaccin en France et plus de six millions de doses. Selon le ministère de la Santé, le vaccin Johnson & Johnson a un rôle très important à jouer dans la stratégie vaccinale de la France. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici