Des problèmes de l’appareil urinaire inférieur ont été recensés dans une proportion non négligeable. 

Vaccin anti-Covid : qu’est-ce que l’urgence urinaire, ce nouvel effet secondaire ? 

Les effets secondaires du vaccin contre le Covid sont connus, légers ou modérés et généralement de courte durée. Dernièrement, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a publié la liste exhaustive des effets indésirables pouvant être provoqués par les vaccins Pfizer et Moderna.

A lire aussi : Covid : L’Agence nationale de sécurité du médicament détaille tous les effets indésirables liés au vaccin d’AstraZeneca

Hyperactivité de la vessie

Parmi eux (certains effets sont spécifiques à Moderna* et d’autres à Pfizer**, ils sont respectivement signalés par une ou deux astérisques. Lorsque ce n’est pas précisé, il s’agit d’un effet commun) : 

– Une douleur au point d’injection
– De la fatigue, des maux de tête
– Des douleurs articulaires
– Des frissons, de la fièvre
– Des douleurs articulaires, musculaires
– Des diarrhées
– De l’insomnie**
– Une transpiration excessive (jour ou nuit)**
– Une diminution de l’appétit**
– Une sensation de faiblesse ou de manque d’énergie/ somnolence**
– Des nausées, des vomissements
– Une réaction au point d’injection (rougeur, urticaire, gonflement) ; pour Moderna, ces réactions peuvent être retardées
– Une éruption cutanée
– Un gonflement des ganglions lymphatiques
– Des insomnies
– Des malaises, des vertiges*
– Des démangeaisons au point d’injection
– Une hypoesthésie* (diminution des sensations ou de la sensibilité, en particulier au niveau de la peau) ou une paresthésie** (sensation inhabituelle au niveau de la peau, comme un picotement ou fourmillement)
– Une paralysie faciale
– Un gonflement du visage
– Une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou inflammation de la muqueuse située à l’extérieur du cœur (péricardite) pouvant entraîner un essoufflement, des palpitations ou des douleurs à la poitrine.
– Une réaction cutanée qui provoque des taches ou des plaques rouges sur la peau, qui peuvent ressembler à une cible ou à une “cocarde” avec un centre rouge foncé entouré d’anneaux rouges plus pâles (érythème polymorphe) une réaction allergique (urticaire, gonflement du visage, choc anaphylactique,…).
– Un gonflement étendu du membre vacciné**

Néanmoins, de nouvelles pathologies liées aux doses de Pfizer, Moderna ou AstraZeneca continuent d’émerger. Parmi elles, l’urgence urinaire ou vessie hyperactive. À ce sujet, nos confrères d’El Periodico citent un rapport publié par l’Université médicale de Kaohsiung à Taïwan et recueilli par « Redacción Médica », lequel avertit que ces vaccins ont été « significativement » associés à des problèmes d’appareil urinaire inférieur. 

L’étude en question porte sur un échantillon de 889 vaccinés, aucun d’entre eux n’avait subi d’intervention urologique au cours des trois derniers mois. Parmi eux, 13,4% ont pourtant déclaré des problèmes d’urine après la vaccination. 

Une deuxième étude de la JAMA Cardiology précise quant à elle qu’un risque de myocardite ou d’une hyperactivité de la vessie est plus fréquent après la deuxième dose

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici