La fête de la pomme est sans conteste la plus grosse manifestation de la vallée de la Rotjà. Créée en 1983, elle a immédiatement suscité l’unanimité accueillant chaque année jusqu’à 10 000 personnes. Cette année, pour la première fois depuis 37 ans, elle n’aura pas lieu.

Je dois vraiment dire aux gens que l’on s’excuse. On a fait le tour des commerçants, artisans et agriculteurs, mais les conditions sanitaires et l’incertitude qui règne nous ont contraints à prendre cette décision”.
Le bruit courait de verger en verger, mais personne n’osait réellement y croire.

Cette fois c’est officiel, Jean-Jacques Xifre, le président du Syndicat intercommunal à vocation touristique de la vallée de la Rotja, vient de l’annoncer à contrecœur du bout des lèvres. Une manifestation qui, depuis 1983, faisait le bonheur de toute la vallée :“La fête de la pomme est annulée”.“C’est une tradition, un pèlerinage qui avait lieu, même sous la neige, chaque année le dernier dimanche d’octobre. La fête regroupe tous les artisans, commerçants et agriculteurs de la vallée. C’est d’ailleurs La grande réussite du syndicat d’avoir réussi à fédérer tout le monde “.
L’annulation de cette manifestation, qui a lieu une année à Sahorre et la suivante à Fuilla, va incontestablement créer un manque à gagner. “Nous avons un budget de 8 500 euros, une quarantaine d’exposants (exclusivement de la vallée) sont présents et les retombées économiques sont énormes. Beaucoup de restaurateurs font le plein et les commerçants font toujours de bonnes journées, précise Jean-Jacques Xifre . D’ailleurs, on peut dire que cette fête a sauvé de nombreux commerçants et producteurs“.

La déception est immense de Villefranche-de-Conflent à Mantet en passant par Py, à la hauteur de la réputation de cette fête qui dépasse les frontières des Pyrénées-Orientales. “Nous espérons que les gens viendront tout de même nous voir dans la vallée” , invitent les élus du syndicat.

Rendez-vous à Fuilla le 31 octobre 2021

Cette année, on le sait, est particulier sur bien des plans. autant plus facilement qu’on ne traite pas beaucoup nos arbres », explique François Salies, arboriculteur dans la vallée de la Rotjà.Les producteurs de pommes ont en plus, comme beaucoup d’arboriculteurs, souffert d’un printemps trop humide: “Cette année les pluies de printemps soutenues ont permis à des maladies de s’installer sur nos fruits. La tavelure s’est développée “d’

“Certaines variétés comme la Reinette ou la Chantecler ont un peu mieux résisté à ce champignon, mais une grosse partie de la récolte est perdue.” La tavelure est un champignon qui provoque des taches noires sur les fruits qui craquent puis pourrissent. Mais pas d’affolement, de jolies pommes sont disponibles chez vos producteurs de la vallée qui attendent les amateurs.

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici