Au même titre que la Coupe d’Europe, reportée, le Tournoi 2021, qui doit débuter le 6 février, reste sous la menace de la pandémie qui n’épargne pas le monde du rugby, et encore mois les équipes du Royaume-uni. En attendant, Fabien Galthié a présenté un premier groupe dans lequel débarquent trois Parisiens et où le “vétéran” Brice Dulin signe son retour.

Alors que le coronavirus pourrait encore bousculer les calendriers, le sélectionneur de l’Équipe de France Fabien Galthié a dévoilé une première liste de 37 joueurs. Un groupe élargi qui sera convoqué à la fin du mois pour préparer le premier match du XV de France face à l’Italie programmé le 6 février.

Un effectif plutôt stable, sur lequel le staff veut s’appuyer pour confirmer les bonnes prestations enregistrées lors du dernier Tournoi d’Automne. Trois changements sont à noter avec l’intégration dans le groupe de trois novices : les Racingmen Georges-Henri Colombe (pilier) et l’ailier supersonique Donovan Taofifenua ainsi que le centre du Stade français Julien Delbouis.
Autant dire qu’il va falloir se gagner sa place dans un groupe où la concurrence bat son plein à tous les étages, y compris au poste de n°10, laissé vacant pour 6 à 8 semaines minimum par le jeune , et déjà titulaire incontesté Romain N’tamack, opéré de la mâchoire. 

Première ligne : Uini Atonio, Cyril Baille, Pierre Bourgarit, Camille Chat, Georges-Henri Colombe, Jean-Baptiste Gros, Mohamed Haouas, Hassane Kolingar, Julien Marchand.
Deuxième ligne : Killian Geraci, Bernard Le Roux, Baptiste Pesenti, Swan Rebbadji, Romain Taofifenua, Paul Willemse.
Troisième ligne : Grégory Aldritt, Dylan Cretin, François Cros, Anthony Jelonch, Charles Ollivon, Selevasio Tolofua.
Demi de mêlée : Baptiste Couilloud, Antoine Dupont, Baptiste Serin.
Demi d’ouverture : Louis Carbonel, Matthieu Jalibert.
Centre : Julien Delbouis, Gaël Fickou, Virimi Vakatawa, Arthur Vincent.
Ailier : Damian Penaud, Donovan Taofifenua, Teddy Thomas, Gabin Villière.
Arrière : Anthony Bouthier, Brice Dulin, Thomas Ramos.

Voilà qui promet, si le virus le permet, de belles émotions sportives. 

Source sur l’indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici